Prix de l’initiative en économie sociale 2017 pour une coopérative à Pied de Borne

Crèche à l’église de Sablières
22/12/2017
Encombrants et ordures ménagères
02/01/2018
Voir tout

Prix de l’initiative en économie sociale 2017 pour une coopérative à Pied de Borne

Pour redonner à l’épicerie de Pied-de-Borne (commune de 177 habitants), fermée en décembre 2011, sa véritable place de cœur de village, au service des habitants et de l’économie locale, un collectif d’amis, habitants la vallée de la Borne, a décidé de créer une Association à but non lucratif « Ma Coop La Vie au Vert » enregistrée le 13 février 2012 à la sous-préfecture de Florac. Cette association a eu notamment pour objet d’informer, sensibiliser et mobiliser les habitants du territoire, entre Ardèche, Gard et Lozère, pour que « chacun joue le jeu » de la coopération locale pour une alimentation durable : bio, équitable, locale, responsable et solidaire, parce que « nos emplettes sont nos emplois  » et que le développement durable se traduit par des actions concrètes à l’échelle locale. Ouverte 7 / 7 jours depuis la mi-Juin 2012, l’Épicerie Ma Coop La Vie au Vert a déjà permis de créer l’équivalent de 3 emplois à plein temps sur l’année et d’obtenir jusqu’à 200 adhésions de foyers d’habitants. Elle assure aussi la livraison à domicile de trois autres villages voisins. 5 ans et 100.000 tickets plus tard, malgré les difficultés rencontrées, les résultats en progression constante depuis la création confirment la réussite du projet !

Vidéo de Ma coop La vie au vert

Réalisation

L’association à but non lucratif, Ma Coop La Vie au Vert a vu le jour en 2012 grâce à l’aide matérielle mais surtout financière des habitants. Ces derniers ont avancé le montant de leurs courses pour pouvoir constituer une trésorerie de départ. Avec l’aide du menuisier du village, ils ont ensuite réalisé l’aménagement du magasin (nettoyage, peinture, étiquettes prix…) pour créer un lieu convivial et accueillant.

Les services rendus

Les produits sont en priorité issus de l’agriculture durable et des circuits courts (1/3 des produits référencés). Certains sont sans gluten, ou encore vegan. Les prix sont compétitifs grâce à un accord avec les producteurs pour vendre les produits au même prix qu’en vente directe. En dessous du magasin, l’ancienne boulangerie du village qui avait fermé ses portes, vit une seconde jeunesse : les employés font cuire des baguettes de pain bio pour le plus grand bonheur des habitants.

Plus qu’un simple magasin, Ma Coop La Vie au Vert est également un lieu d’échanges, de partage et de débats. On y vient pour des séances de cinéma sur l’alimentation, pour disposer d’informations sur la vie associative, pour avoir accès à internet (très limité dans la région), ou emprunter un livre à la bibliothèque partagée.

Première coopérative de consommateurs en milieu rural en France, Ma Coop La Vie au Vert est soutenue par la Fédération Nationale des Coopératives de Consommateurs et a pour ambition d’étendre ses services sur un large territoire en assurant la livraison dans les villages cévenols dépourvus de commerce.

Avec la dotation reçue de la Fondation Crédit Coopératif (8000 euros), le magasin pourra acheter du matériel informatique pour faciliter la gestion des stocks, les ventes en ligne hors magasins et achats groupés.

Article paru dans L’écho des Cévennes le 5 Octobre 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *