Nouvelles informations à propos de la lutte contre les frelons asiatiques

Atelier chant
12/11/2018
Création d’une entreprise d’artisanat à Sablières
17/11/2018
Voir tout

Nouvelles informations à propos de la lutte contre les frelons asiatiques

La lutte contre le frelon asiatique s’organise dans notre village de Sablières. Avec l’aide du G D S A ( Groupement de Défense Sanitaire des Abeilles de l’Ardèche ), Alain Gonzalvez et Yves Couderc ont décidé d’agir, et de demander de l’aide aux villageois ainsi qu’à l’équipe de chasse du village dont ils font partie. 
Alain est référent auprès du GDSA pour le signalement des nids qui se fait sur le site www.lefrelon.com. Chaque nid découvert est identifié sur la carte avec son point GPS. Il faut aussi préciser si les frelons sont en activité. Après vérification, la destruction est demandée.
Le financement de leur destruction est un gros problème, le GDSA se bat pour obtenir les aides financières nécessaires pour leur destruction par un professionnel. À ce jour seule la Communauté de Communes Beame Drobie a répondu favorablement à cet appel. Merci aux élus qui ont forcé la main. Grâce à cette aide ce sont cinq nids qui ont été détruits en une journée par un professionnel accompagné par Yves et Alain.
Bilan sur Sablières: 14 nids ont été détruits à ce jour
  • Destruction de 5 nids  financée par la Communauté de communes.
  • Destruction de 1 nid financée par la propriétaire du lieu (Anne Marie Malcles )
  • Destruction de 8 nids au fusil de chasse par des volontaires. ….( non financé )
La vigilance est donc de rigueur. Le  bilan des pertes sur les ruches est très important, on peut dire sans exagération qu’il y aura 30% de perte sur les colonies.
SIgnalez donc les nids que vous découvrez soit par sms :
Ou sur le site le frelon.com en indiquant bien le lieu et si possible le point gps
Nous vous invitons à aller sur le site http://frelonasiatique.mnhn.fr sur lequel vous pouvez trouver toutes les informations concernant le frelon asiatique. Ci-dessous, quelques extraits tirés de ce site:

Reproduction

C’est en automne (octobre à novembre) que les femelles reproductrices de la nouvelle génération quittent le nid en compagnie des mâles pour s’accoupler ; elles sont les seules à hiverner tandis que les mâles, les dernières larves et les ouvrières meurent. Au printemps (mars à juin), chaque reine fondatrice ébauche un nouveau nid, pond quelques œufs et soigne ses premières larves qui deviendront, un mois à un mois et demi plus tard – selon la température -, des ouvrières adultes capables de prendre en charge la construction du nid et l’entretien de la colonie. La reine consacrera alors le reste de sa vie à pondre. Avec l’apparition des ouvrières, l’activité de la colonie s’intensifie considérablement et la taille du nid augmente pour atteindre son maximum au début de l’automne (Rome et al., 2013b ; Rome et al., 2015, Villemant & Rome, 2017).

Activité, comportement

Vespa velutina est une espèce diurne qui, contrairement au Frelon d’Europe, interrompt toute activité à la tombée de la nuit.

Depuis l’été 2006, certains apiculteurs s’inquiètent de voir leurs ruches plus régulièrement et plus fortement attaquées par cette espèce que par le Frelon européen. En vol stationnaire à une vingtaine de centimètres de l’entrée de la ruche, une ouvrière de V. velutina succède régulièrement à une autre pour capturer les butineuses qui reviennent chargées de pollen. Le frelon fonce sur sa proie, la saisit entre ses pattes et la tue d’un coup de mandibules derrière la tête avant de l’emporter dans un arbre pour la dépecer. Il ne conserve que le thorax contenant les muscles du vol riches en protéines ; il en fait une boulette qu’il emporte jusqu’au nid pour en nourrir les larves (Janet, 1903 ; Rome et al., 2015).

2 Comments

  1. Zampa François dit :

    Bonjour, j’ai vu beaucoup de vidéos sur le sujet. Il y a pas mal de vidéos de spécialistes concernant la destruction de ce type de nid. Il existe un produit à envoyer dans le nid afin de le détruire. La destruction au coup de fusil n’est qu’une façon de faire partir des reines ailleurs. Sûr le nid explose, mais les frelons partent ailleurs. Idem, aucun intérêt d’y mettre le feu. Peut être faut-il contacter ces personnes afin d’acheter le produit, puis d’y aller avec une combinaison. C’est une idée…..

  2. Zampa François dit :

    Et effectivement, je ne pourrais pas y aller puisque n’habite pas sur Sablieres, mais lors de mes présences, si la mairie a une combinaison, et le produit+la pompe pour l’envoyer, je veux bien participer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *